de Paris à un peu n'importe où…
category: La Reunion
tags:

Il n’y a pas loin de 24h, on quittait le soleil de Saint-Denis pour revenir à Paris… Pendant toute la durée du voyage, et depuis notre arrivée en métropole, on a eu le temps de faire un petit bilan sur ce qu’on a pensé du voyage, tant au niveau du pays et de ses habitants, que de l’organisation.

Passer par un voyagiste
Comme pour les États-Unis, on est passés par Voyageur du Monde pour organiser le voyage. Un peu parce qu’en août, lorsqu’on a décidé de partir, je ne trouvais pas d’hôtels aux dates voulus sur les spots voulus, mais aussi parce qu’on ne sait pas trop comment s’y prendre et par où commencer.
Pour ce voyage, on a tout de même pris les vols de notre côté. Donc le voyagiste nous a servis à réserver les hôtels et chambres d’hôte, et pour la location de la voiture.
Dans les hôtels, on a regardé les prix des chambres et petits dej, additionné le tout… et comptes fait, on pense qu’on pourrait gagner 20% du prix du voyage en l’organisant nous même. Ce n’est pas une surprise, donc notre prochain voyage, on va s’y prendre à l’avance et l’organiser nous même ! Enfin tout dépendra où on partira, mais pour un pays d’Europe, ou un pays francophone ou anglophone, je pense qu’on ne prendra pas trop de risques.
Bilan : très bon service de Voyageur du Monde, mais si on veut faire des économies, on va devoir se passer de leurs services.

Chambres d’hôtes
Quand j’ai vu qu’on avait des chambres d’hôte dans le circuit, j’étais assez mitigée. On est habitués à l’hôtel, où on est libre d’arriver quand on veut, même tôt le matin, quitte à leur laisser les valises en attendant que la chambre soir prête, partir quand on veut, manger dehors le soir etc etc… Avec les chambre d’hôtes, l’arrivée doit se faire à partir de 15h et jusqu’à 19h, il fallait téléphoner 24h avant le diner pour dire si on mangeait ou non à la table d’hôte…
Mais finalement, on a passé des moments vraiment sympas et intéressants auprès des hôtes… et ça nous a aussi permis de parler avec d’autres touristes pendant les repas, chose qui se fait jamais à l’hôtel.
Donc expérience à retenter, en combo avec des hôtels !

Bilan moustique
Ma crainte en partant sur une île, c’était les moustiques. En Guadeloupe il y a 10 ans je m’étais faite dévorer, et même en Picardie, quand je me fais piquer, je fais des réactions assez impressionnantes : boutons de 15cm de diamètre, cloques, et j’en passe. En plus mon sang doit leur plaire : je les attire (ce qui est plutôt pas mal pour mes voisins de soirée).
J’ai acheté avant de partir 2 bombes de lotion anti-moustique, une crème apaisante, et surtout prévu des vêtements long pour le soir. J’avais lu quelque part que les moustiques aiment le sang qui n’est « pas épicé », j’ai donc sauté dès le premier jour sur les aliments et sauces pimentés !
Et bien je suis plutôt contente, je ne peux dénombrer que 8 ou 9  piqures pour moi, contre 3-4 pour Seb. Je ne suis pas sure que mon régime pimenté y soit pour quelque chose, mais bon, ça fait plus folklorique…
Pour info, nous n’étions pas encore en période des moustiques : ils envahissent l’île à partir de la saison des letchis (mi-novembre), quand ceux-ci tombent à terre et deviennent je crois de la nourriture pour les larves et les mâles.

La randonnée
Comme prévu, on a réussi à faire un maximum de randos, une par jour presque. J’avais en août acheté un livre de rando qui nous a beaucoup servis, et j’avais trouvé sur deux sites Internet (ici et ) des itinéraires bien détaillés que j’avais imprimé, qui nous ont permis de trouver chaque jour une balade à faire.
Côté rythme, 5h de sortie par jour c’était pas mal, soit une 20aine de km avec un peu de dénivelé, ou une 30aine maximum à plat… je tiens des comptes, car on aimerait partir l’an prochain sur un sentier de GR pendant quelques jours (Alpes, Corses, Pyrénées… ???).
Côté matériel, on a commencé à s’équiper : chaussure, gourde avec tuyau, petits sac à dos… et bâtons ! Première fois qu’on utilisait des bâtons de rando, et ils nous ont rendus de fier services : passages à guet, descentes et montées de pentes, et même sur le plat, avec les bâtons, j’ai l’impression qu’un gagne en vitesse. Donc un must have surtout en rando avec dénivelé !
Sinon La Réunion est vraiment le lieu idéal pour randonner : de beaux paysages, une chaleur assez supportable en cette saison, un peu de monde mais pas trop sur les sentiers… Côté balisage, ce n’est pas toujours ça par contre, je comprends que des gens se perdent dans la forêt parfois. Même en voiture on a bien galéré pour trouver des spots, aussi bêtes que le Volcan, car il n’y a pas toujours de panneaux sur les rares carrefours pour indiquer ces lieux touristiques.
Seul déception, la zone du Maïdo qui était en feu (merci les incendiaires) et qui risque d’être inaccessible, ou assez limité en intérêt pendant un bon nombre d’années… La zone Saint-Gilles où j’avais réservé pour 3 jours à donc été assez morne. Heureusement, l’île n’est pas grande et on a pu aller chercher une rando ailleurs !

La Réunion et ses habitants
On a adoré le séjour, les gens sont sympas, l’ambiance ensoleillé nous à permis de recharger la batterie pour revenir à Paris en pleine forme. On est à deux doigts de dire bonjours au gens qu’on croise en ville à Paris, comme sur les sentiers de rando là bas ! 😉
En revanche on se verrait assez mal y vivre, si ce n’est pour avoir du beau temps ! En gros il y a du positif et du négatif…
Les plus :
– la météo forcément, avec tous ces micros climats on a forcément une température adaptée quelque part ! C’est agréable de sortir à 6h30 le matin en débardeur et short… et finalement ça n’était pas si désagréable de sortir en polaire dans les cirques le soir 😉
– la diversité des paysages : il y a forcément de quoi plaire à tous à La Réunion, entre la montagne, la mer, les plaines cultivés, les villes, les villages… pas mal d’activités outre la rando, comme la baignade, les sports nautiques, les tours en hélico, les visites de musées…
– les gens sympa, on a eu aucun problème avec qui que ce soit là bas en tant que touristes
– mixité culturelle et religieuse : beaucoup de cultures se côtoient sans soucis à priori, que ce soit indiens, chinois, musulmans, créoles…
– rythme à la cool, c’est sympa d’avoir l’impression d’avoir le temps, de ne pas avoir de gens stressés autour de soi. Le rythme vacances toute l’année :)
Les moins :
– Les villes comme Saint-Denis, Saint-Louis… je ne suis pas fan, on sent qu’il y a des quartiers qui craignent…
– Trop de voitures : un maximum de bouchons au niveau des grandes villes… un peu comme Paris en heure de pointe. Les réunionnais sont fous de voitures, les bichonnent, et adorent les conduire… D’ailleurs ils conduisent vraiment comme ils le sentent : priorité à droite inexistante, stop allégrement ignorés, ils roulent au milieu de la route sur la ligne blanche (peur des ravines ?)… Les piétons sont pareils, ils traversent n’importe où et n’importe quand, à leur rythme. Les animaux, c’est pire, je ne compte pas le nombre de chien qu’on a faillit écraser. Et je ne parle même pas des gamins en vélo ou des kékos en scooter… En même temps, il y a des trucs bizarres niveau du tracé des routes : presque pas de feux tricolores, arrêts de bus sur des voies d’accélération de 4 voies…
– Peu d’horizon pour certains jeunes : j’ai l’impression que si un jeune ne fait pas des études et peut avoir la perspective de partir en métropole (= à une minimum d’argent et a pu être encouragé par un parent, prof…), il va rester à s’encrouter dans sa campagne et glandouiller… On le sent en province en métropole, c’est encore pire sur une île, puisqu’ils ne peuvent même pas changer de région pour voir si l’herbe ne serait pas plus verte ailleurs.
– Clivage riches / pauvres encore plus visible qu’en métropole, j’ai ressentis un fossé entre les gens qui ont de l’argent là bas (à Saint-Gilles par exemple), et ceux qui vivent dans 4 murs de tôle comme dans le haut de Saint-Paul, vers Sans-Souci…
– Rythme un peu trop cool : rien d’ouvert le dimanche ou entre 12h et 14h, 20 minutes pour se faire servir deux sandwich le temps que la nana du snack les tartines, … faut pas être pressé, et ces dur quand on sort de Paris !
– Promiscuité, la population et l’espace vital n’est pas assez grand pour devenir anonyme dans une ville là bas… mais c’est le même problème que dans nos provinces. La radio Freedom (radio locale basée sur une libre antenne) semble faire office de radio-potin à l’échelle du département, et poserait problème parfois dans les relations de voisinage.

Cuisine
On a plutôt bien supporté la nourriture pimenté, même Seb qui n’est vraiment pas fan.
Côté gastronomie, on a fait le tour des plats principaux : rougails (saucisse, poisson), civets (zourite-poulpe, cerf, autruche), poulet à la vanille,… accompagné de rougail tomate, tamarin, chouchou, citron… Et bien entendu les bouchées locales : samoussa, bonbons piments, bouchons… En revanche on a saturé au bout d’un moment sur l’accompagnement créole de ces viandes : riz et graines (lentilles, haricots, fèves…).
Les rhums arrangé, je connaissais mal, et j’en ai gouté de très bon là bas, que ce soit en version sucré qui peut aussi servir à l’apéro, que la version barbare aux herbes, sans sucre, qui déboucherait un évier ! Des boissons d’homme quoi 😉

Avion
Le retour a été long et épuisant… La prochaine fois on va essayer d’éviter les vols de journée sur les longs courriers ! En plus on est complètement décalé, j’étais réveillé à 5h du matin aujourd’hui. A ce rythme là, je vais aller au boulot une heure avant mardi 😉

En guise de conclusion, un très beau voyage et une belle destination… Pour ceux moins fan de rando, il parait qu’un duo avec l’île Maurice à côté n’est pas mal aussi, pour faire une semaine de plage tranquille.
De notre côté, on se verrait bien revenir dans quelques années et traverser l’île à pied, en diagonale, via les sentiers de GR… mais en attendant, d’autres destinations nous attendent j’espère 😉

category: La Reunion
tags:

Matin : Après 2 semaines à La Reunion, c’est le jour du départ… On a pris la route vers l’aéroport de Saint-Denis à moitié dans le gaz longtemps avant l’heure du départ… Anticipation du rythme réunionnais pour rendre la voiture !
Il a bien fallut attendre 30 min pour rendre notre caisse de location. Dans un aéroport quelques heures avant le rush des départs, et en plein dans la période d’arrivée, une seule nana pour tout gérer. Forcement, ça avance pas vite.

Avec nos valises bien rempli, on c’est retrouvés en excédent de poids sur un de nos deux bagage… Obligé d’équilibrer au pied du comptoir d’enregistrement le poids des deux valises pour qu’aucune ne fasse plus de 23kg… Là où c’est tordu, c’est qu’on a le droit chacun à deux fois 23kg, mais pas une fois 25kg. Je cherche pas à comprendre. Dans la précipitation, Seb a oublié de fermer à clé une des valises… Ça va être la surprise à l’arrivée, voir si on aura ou non une valise ouverte en soute. Je suis rarement détendue en avion, et là je ne risque vraiment pas de l’être !

Soir : Arrivée à Paris, pas loin de 11h d’avion en journée au milieu des pleurs et cri quasi non-stop de 3-4 bébés… Epuisant, et ça vaccine !
Enfin ce long trajet m’aura permis de voir 3-4 films de l’été, de bon nanards hollywoodiens : Super 8 (pourri), X-Men Origines (pas trop mal), Captain America (vraiment pas terrible), et La couleur des sentiment (très sympa).
Récupération des valises, rien d’éventré ! :))

Et nous voilà de retour à Paris, il fait nuit mais pas trop froid… On se croirai encore là bas ;). Mais ça fait quand même bizarre de rentrer chez soi après 2 semaine au soleil !

Rendez-vous dans quelques jours pour mon débriefing de voyage :)

category: La Reunion
tags:

Pour ce dernier jour à La Reunion, opération shopping au marché de Saint-Paul.
Comme à Saint-Pierre, un mélange de primeurs avec leurs fruits et légumes qu’on ne connait pas toujours, et des artisans, petits commerçants des environs qui viennent vendre vanilles, piments, objets en bois, vêtements…
Il est très agréable car moins bondé que le marché de Saint-Pierre, et on y circule mieux.

Ensuite on a fait un petit tour dans la ville, en attendant Eric et Johanna qui devait nous retrouver à Saint-Paul pour midi.
On a mangé dans un snack en bord de mer… Mes dernier bouchons dans un sandwich… snif !

Direction ensuite les Trois Bassin, ou plutôt le second bassin, qui offre une vue sur la plus belle cascade qu’on ai croisé depuis le début : beaucoup de débit, en arc de cercle, des petites renfoncements qui offre de la place aux plantes, des cascades principales et secondaires… On se croirait devant une cascade de cinéma ! En plus avec le bassin d’eau cristalline à ses pied, on a un endroit idéal pour la baignade. On est pas les seuls à le penser vu l’affluence, Eric n’avait jamais vu autant de monde : au moins une trentaine de personne qui voulait y accéder… Sachant qu’il y a peu d’endroit où de poser, et qu’on suit le sentier sur un parapet large de 50cm, ça bouchonne un peu au bord du canal :)

Retour à l’hôtel de Saint-Denis, où on a pu s’apercevoir qu’on a pris de bons coups de soleil ! Nous voilà servis pour le retour en métropole demain !

Dernière soirée chez Eric, dernière Dodo, bons petits plats et rhum arrangé. Couché un peu tard, demain faut être debout tôt pour prendre l’avion :(

20111111-175913.jpg

20111111-175905.jpg

20111111-175857.jpg

20111111-175846.jpg

20111111-175804.jpg

20111111-175755.jpg

20111111-175747.jpg

20111111-175734.jpg

20111111-175721.jpg

category: La Reunion
tags:

Comme on avait un peu honte de glander ces derniers jours, on a décidé d’aller se faire une rando aujourd’hui… Pas évident, car les spots du Maïdo sont interdits d’accès avec l’incendie qui ne semble toujours pas éteint, mais au moins maitrisé.
En regardant sur le site de l’ONF, on a vu hier soir que le sentier de la canalisation de l’Ilet des Orangers était ouvert… 32 km en tout aller-retour : on a voulu voir jusqu’où on irait :)
On est parti assez tard, un peu de voiture jusqu’au village de Sans Souci.
Pendant le 1er km de rando, on a eu l’occasion de voir un peu le décors de ce que je pense être des quartiers assez pauvres : baraques en rôle ondulée, bagnoles désossées un peu partout, des douzaines de poulets en liberté, des détritus sur tout le chemin… Chemin escarpé, caillouteux, et chaleur moite… Pas top la 1er heure de marche. Heureusement on arrive vite sur le sentier de rando en tant que tel !
Sur ce début de sentier, on a même enfin trouvé une plante sensitive qu’on savait vivre ici, sans jamais en voir : un mimosa pudica. Quand on l’effleure, ses feuilles se recroquevillent… On a caressé des douzaines de mimosa en 2 semaines avant de le trouver celui là :)

Superbe vue sur la rivière des Galets, le village de Dos D’Ane en face… Et on avance contre les montagne sur un sentier bien plat et très agréable ! Faut pas avoir le vertige, car ça en fait de l’espace et il y a de sacrés points de vu ! Au bout de quelques km on arrive sous une cascade sans trop de débit, assez large… Merci le coup de frais après la chaleur de la matinée !
Après virages, petits passages à guets, tunnel dans la montagne ou végétaux, on arrive enfin au cirque de Mafate, du moins un superbe point de vue dessus !
Seul bémol, les hélicoptères qui n’arrêtent pas de faire des aller-retour (tourisme, surveillance ou commerciaux ?) ça trouble un peu la tranquillité des lieux.

Après 2h30 de marche, on a fait demi tour… J’étais bien contente d’arriver à la voiture ! Mal aux pieds et très faim… On a mal géré, on avait oublié d’acheter des sandwich pour midi. On c’est rabattu sur 2 petits paquets de chips et des biscuits un peu humides… Bof bof :s

Retour à l’Ermitage vers 15h, sandwich et boisson pris dans un snack… Et une bonne douche pour nous décrasser avant de tester la piscine avec un bouquin pour passer la fin de journée, et un petit Mojito à l’apéro !

20111110-175747.jpg

20111110-180046.jpg

20111110-180057.jpg

20111110-180105.jpg

20111110-180114.jpg

20111110-180122.jpg

20111110-180130.jpg

20111110-180138.jpg

20111110-180202.jpg

category: La Reunion
tags:

Petite photo d’une partie du coucher de soleil d’hier au passage, et de mes nouveaux copains crabes, plus farouches que ceux de Saint-Philippe !

Un peu de repos aujourd’hui, rien de prévu, pas de randos dans le coin à cause de l’incendie de la zone du Maïdo…
Après le petit dej’, on a longé la mer pour aller de l’hôtel jusqu’à Saint-Gilles… Le soleil tape bien, les vagues du lagon sont un peu fortes (et le sont encore plus au loin quand elles de brisent sur la barrière de corail) et le sable plein de coraux est pas toujours très agréable avec des pieds nus. Mais qu’importe, on a fait notre petite marche quotidienne.
Balade dans Saint-Gilles, soda Cot et bouchons à midi dans une buvette, et retour sous une mini averse qui nous a plus ou moins suivie jusqu’à L’Ermitage.

On a profité que le ciel soit pas trop bouché pour aller se baigner dans le lagon… Masque et palmes, on a ou s’amuser un peu a regarder les poissons multicolores, coraux… Mais j’ai un peu eu de mal avec le courant, je ne pensais pas que dans un lagon c’était aussi difficile de nager !
Mais la pluie pointe vite le bout de son nez.

Direction Saint-Leu pour trouver un short à Seb qui est à court de fringues, et regarder les surfeur et body-boarder… Impressionnant vu la taille et la puissance des vagues !

Ce soir apéro et buffet à l’hôtel je pense, et couché pas trop tard. Demain on pense se faire une rando assez longue, pour aller voir le cirque de Mafate depuis les environs de Saint-Paul.

20111109-185816.jpg

20111109-175714.jpg

20111109-175637.jpg

20111109-175611.jpg

20111109-175628.jpg

category: La Reunion
tags:

Après notre nuit mouvementée à (réveillés par les cris d’un gecko qui courrait sur le mur de la piaule), on a cherché à s’occuper un peu. L’hôtel est attenant à un jardin, le Parc Exotica, et son entrée est gratuite pour les résidents… Heureusement ! C’est pas qu’il est moche, mais un peu kitsch, genre Facteur Cheval…
Enfin on a pu voir quelques orchidées, des espèces de celles qui n’en finissent plus de végéter à la maison :s

Direction les plages d’Etang-Salé, on a essayé de marcher un peu dans le sable, mais cette rando nous à vite ennuyée… Des dunes de sable noir, des plantes rampantes, et peu de points de vue sur l’océan, à part au niveau de rares falaises où on a pu profiter un peu de embruns.

On est reparti, plus vers le Nord, direction Saint-Gilles, et plus précisément L’Ermitage… Un fief pour hôtels au bord de la plage.
On s’attendait à un repère de touristes en goguette, on est servis ! Gros hôtel un peu club, avec piscines, restos, snacks, service d’animation et d’exclusion… Tout pour ne pas sortir d’ici pendant des jours !
On a testé le snack ce midi histoire de croquer dans un burger… Pas le top, mais ça m’a fait du bien de changer du riz et des bouchons !

Ici encore plus qu’ailleurs, on a été impressionné par la quantité de chats qui de baladent dans l’hôtel : au moins 5 différents comptés ce midi… Ils viennent réclamer à manger, chasser les oiseaux, pisser sur les plantes, de prélasser au soleil…

Petit tour shopping et balade à Saint-Gilles-les-Bains, ville balnéaire assez touristique, mais néanmoins sympa au premier abord. Pas mal de bars et restos, on sent que ça vit plus la nuit ici que dans le reste de l’île 😉

Ce soir punch à l’hôtel… On verra ce qu’on fait demain selon l’envie (Saint-Paul, baignade, rando…?) on est en mode farniente ce soir !

20111108-175527.jpg

20111108-175545.jpg

20111108-175553.jpg

20111108-175559.jpg

20111108-175610.jpg

20111108-175618.jpg

20111108-175627.jpg

20111108-175639.jpg

20111108-175644.jpg

category: La Reunion
tags:

Pour fêter notre dernier jour à Cilaos, rien de mieux qu’une bonne rando ! Et puis il faut éliminer notre steak-frites de la veille (on a craqué, marre du riz et des lentilles).

Départ après le petit dej’ vers La Chapelle, gros canyon creusé par la rivière Bras Rouge.
Pour l’aller, un plaisir, quasi tout en descente… Mais on sait que tout ce qu’on descend, on doit le remonter tôt ou tard…
Quelques passages de ruisseaux au milieu de la forêt, descente de col exposé au soleil… Et on arrive vers une grosse rivière ! J’ai pris mon courage à deux mains pour traverser les guets dans un sens puis l’autre. Séance d’escalade de rocher, sauts, marche sur des gris galets… Pas facile pour mes petites pattes, mais Seb a bien aimé. Arrivé au pied de La Chapelle, j’ai laissé tomber devant un gros passage à guet. Seb a fini tout seul, et a meme fait une joli cascade du type « homme ventouse » sur un gros rocher… Faut dire que le chemin n’est pas balisé ici, et qu’il s’est planté de route.
Il a fini les pieds dans l’eau pour récupérer l’intérieur de la grotte, où coule une cascade.
Retour par la même route : guets, rochers, et de belles montées bien cardiaques… Un grand soleil, au point que j’ai pris mes premiers coups de soleil :(

On a ensuite repris notre voiture pour quitter Cilaos, et descendre vers la côte et Saint-Pierre. Direction le prochain hôtel, situé à Pierrefond. On se croirait presque en Picardie, si ce n’est la chaleur (le ciel est gris, donc je ne parlerai pas de beau temps).
Petit tour a Saint-Pierre, une assez grosse ville un peu moche… Mais on a pu faire les boutiques dans les rares magasins ouverts le lundi, boire une bière Dodo Métisse avec des bouchons… Et surtout m’acheter un bon gros tube de Biafine pour mes coups de soleil :)
Retour vers l’hôtel où on a découvert les joies de la 4 voies en fin d’après-midi : on se croirait à Paris en heure de pointe !

20111107-172701.jpg

20111107-172607.jpg

20111107-172627.jpg

20111107-172638.jpg

20111107-173752.jpg

20111107-173810.jpg

category: La Reunion
tags:

Départ ce matin pour une rando assez longue : traversée de Bras Rouge, bassin Fouquet, retour via Bassin Bleu et la Roche Merveilleuse… 5 heures de marches environs, une 15aines de kilomètres sur 1400m de dénivelé. Des montées bien sèches par moment, on a bien transpiré… Mais la vue est sympa, et entre deux montées, le chemin prend un air de balade, sous les arbres, ou au bord de ruisseaux.
Là où je me suis méfiée, c’est au moment des passages à guet de rivières… Après l’épisode du pied dans l’eau de lundi, je deviens parano devant les cours d’eau !
On a mangé nos sandwich au dessus d’une petite cascade, le temps était dégagé, c’était très agréable. Vers midi le ciel a recommencé à se boucher… On a pressé le pas, mais la vue sur Cilaos depuis la Roche Merveilleuse n’a rien donné, on a juste trouvé un coin au calme pour manger notre ananas Victoria !
Sur le chemin, on est même tombés sur 2 tangues, genre de croisement entre le hérisson et le rat. Les créoles en mangent, il parait que c’est un plat de luxe (dixit notre première hôtesse à Saint-Anne).

Retour à Cilaos, où on a pu s’apercevoir qu’il n’y avait rien d’ouvert le dimanche : grosse galère pour trouver un resto ou réserver ce soir. A priori, il n’y en a qu’un qui bosse le dimanche soir, sachant qu’on est dans une ville touristique !
Pour les jeunes ça doit être l’enfer le week-end ici… On en a vu passer quelques uns en bagnole ou moto au moins 4 fois dans la rue principale… On s’occupe comme on peut.

De notre coté pas mieux finalement : trop fatigué et météo peu clémente pour entamer une autre marche, pas de troquet ou de salon de thé ouvert… Heureusement il y a la tv avec Canal, on peut de mater un film, ou encore prendre un bain à remous dans notre baignoire de compet’.
Donc on glande dans la chambre en attendant le repas…

20111106-152631.jpg

20111106-152604.jpg

20111106-152555.jpg

20111106-152532.jpg

20111106-152520.jpg

20111106-152441.jpg

20111106-152424.jpg

category: La Reunion
tags:

Départ de notre super chambre d’hôte ce matin, qui nous a permis de passer un bon séjour. Sur les conseils des hôtes, on est parti au marché artisanal de Saint-Pierre qui était sur notre route vers Cilaos.
Énormément de monde, mais on a tout de même eu le courage de faire des emplettes sous la chaleur… Ça tape sec sur la cote !

La route vers Cilaos est réputée ici pour être dangereuse : route de montagne, pas mal de passages étroits, et 421 virages… Finalement Seb c’est plutôt pas mal débrouillé ! On est arrivés vers midi, on a pris la chambre à l’hôtel et on a filé vers une rando courte, la ravine Benjouin, histoire de pouvoir manger le poulet rôti acheté au marché. On a continué un peu dans le village de Bras-Sec, où il y a pas mal de vignes. Cilaos produit du vin, qu’on a pas encore gouté.

Une brume et un crachin sont arrivé dans l’après-midi… Retour à l’hôtel pour boire un truc chaud au salon de thé (chic ici :)), et préparer notre circuit de demain, qui va forcement débuter tôt !

20111105-172820.jpg

20111105-172837.jpg

20111105-172848.jpg

20111105-172901.jpg

20111105-172909.jpg

category: La Reunion
tags:

Que notre fan club se rassure, on va très bien, et on a tenu le carnet de voyage jour après jour !
Le seul problème ici, c’est de trouver du WiFi… On est pour deux jours dans un hôtel à Cilaos qui a une connexion gratos… Donc j’en profite pour envoyer nos articles et étapes en retard : Hellbourg, Saint-Anne, Le Piton de la Fournaise, Saint-Philippe…