de Paris à un peu n'importe où…
category: Japon
tags:

On part à l’aventure pas trop tard pour le Mont Koya, à une cinquantaine de kilomètres au sud d’Osaka. Cette fois on ne prend pas la compagnie JR, mais Nakai… Et pour le coup bug au départ car il faut réserver sa place assise ! Heureusement on arrive à booker ce qu’il faut en moins de 10min, et chopper le train rapide de 10h (à un par heure pas envie d’attendre).

Au bout d’une heure et demi de train en ville, puis à la montagne… On s’arrête pour faire un changement et prendre un cable-car, une sorte de grimpe montagne… Direction le sommet qui culmine à environs 800m !

Le Mont Koya est classé au patrimoine de l’UNESCO, pour ses temples et son cimetière. Le site fête ses 1200 ans !

Après avoir posé le sac à dos à l’hôtel / temple, on file au cimetière d’Okuno-in… Non sans avoir constaté de la neige sur les toits…

  
Okuno-in est loin des cimetière occidentaux. Les tombes bouddhistes sont au milieu de la forêt d’arbres géants, de la mousse et de l’herbe… Et peu de monde durant la balade au milieu des tombes de 2km. Arrivé au bout, il y a foule : c’est le mausolé du créateur de Koya-san, Kobo-Daishi. On en profite pour faire la seule geocache du coin.

   
    
 Seb essaye aussi une croyance locale : porter la pierre des âmes pures. Une pierre est enfermée dans une grosse boite en bois, dotée d’une ouverture pour passer une ou deux mains. Si on arrive à porter la pierre et la lever sur une étagère, alord l’âme du porteur est sans pêchés. Plus on a pêché, plus la pierre est lourde ! Je vous laisse imaginer que Seb ne l’a pas levée 😉 Moi je n’ai pas essayé pour ne pas l’écoeurer 😀

   
 En repartant du cimetière il commence à faire froid et gris… On repars vers l’opposé du site, vers les temples. Beaucoup de temples ! A vrai dire on sature des temples, surtout sous une température de 7-8 degrés.

  
On fini par se poser dans une sorte de café pour se réchauffer, boire un cappucino et manger une part de cheesecake, avant d’aller à l’hôtel, frigorifiés…

Donc notre hôtel est un temple aussi. Pour faire fasse à l’engouement des touristes pour ce petit site, les moines de Koya-san ont trouvé une solution lucrative ! Il font chambre et table d’hôtes. Le confort n’est pas si sommaire : chambre avec futon, télévision, wifi, clim / chauffage… Juste toilettes et douche dehors. Pour se laver, on doit aller dans le onsen, le bain collectif déjà testé à Miyajima. Franchement c’est génial ! Surtout là, il y a un bain intérieur et un extérieur. Après une séance d’une heure de lavage, bain, coiffage… On a plus du tout froid !

 

 Ce soir dîner dans la chambre !